Le College of Physicians and Surgeons of Ontario (CPSO) a adopté une politique intitulée Professional Obligations and Human Rights qui exige des médecins qu’ils adressent les patients à d’autres médecins et dans certains cas qu’ils effectuent certaines procédures, même si ces dernières vont à l’encontre de leur conscience. Les docteurs ayant des objections de conscience considèrent qu’adresser un patient à un autre médecin, même à un tiers, est une forme de participation.

Écrivez une lettre
Veuillez envoyer une lettre au ministre de la Santé afin d’exprimer votre désir de protéger la liberté de conscience des médecins de l’Ontario. Vous pouvez modifier la lettre dans le but d’exprimer votre opinion d’une manière plus personnelle.